Les prestations complémentaires aident en cas de difficulté financière

Si les pensions et les revenus ne couvrent pas les besoins vitaux, les prestations complémentaires (PC) offrent de l'aide. Avec l'AVS ou l'AI, ils assurent la couverture financière de base.

Prestations complémentaires à l'AVS

Si les rentes de l’AVS et de la prévoyance professionnelle ne vous permettent pas de vivre décemment, vous avez probablement droit à des prestations complémentaires. Celles-ci vous garantissent le minimum vital si votre pension n’y suffit pas. Il ne s’agit donc pas d’une aide sociale. Pour toucher les prestations complémentaires, vous devez adresser une demande à l’organe PC de votre canton.

Ces prestations vous donnent droit à des dédommagements supplémentaires. Vos frais de santé peuvent ainsi être remboursés par les PC (franchise de la caisse-maladie, honoraires du dentiste, etc.). Certains cantons et communes accordent des versements additionnels afin de compenser les différences de niveau de vie intercantonales.

Avez-vous droit à des prestations complémentaires? Calculez vos droits en trois étapes simples.

Calculateur PC

Fiches budgétaires PC destinées à couvrir les besoins vitaux

Dépenses reconnues

Les prestations complémentaires pendant la retraite découlent des dépenses reconnues pour:

  • 1620.80 CHF pour une personne seule
  • 2431.25 CHF pour un couple
  • 1100 CHF pour une personne seule
  • 1250 CHF pour un couple 

L’assurance obligatoire des soins (prime moyenne par région)

En plus des prestations complémentaires régulières, il est aussi possible de se faire rembourser des dépenses de maladie.

Les bénéficiaires de PC ne paient pas de redevances Serafe.

 Les personnes qui vivent dans un home peuvent faire valoir d’autres dépenses.

Revenues reconnues

Les revenus sont aussi pris en compte pour le calcul des dépenses reconnues. En font partie, entre autres, les rentes et d’autres revenus, ainsi que la fortune et les revenus auxquels le requérant a renoncé.

Vous avez des questions sur vos finances?

Contactez l'organisation Pro Senectute de votre région et arrangez une consultation.